Nous protégeons la nature dans les communes de Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts & Waimes

 

Le Faye

 Faye en 08

Composé d'une lande à callunes, d'une forêt feuillue et d'une carrière inondée, le Faye domine la vallée de l'Amblève à hauteur des villages de Thirimont et d'Ondenval. Ici, la roche minérale est à fleur de sol. La végétation qui y pousse se contente de peu. La callune, la bruyère quaternée, le genêt des Anglais et même la rare arnica occupent ce substrat ingrat.

Autrefois pâturé et fauché, le site était une lande ouverte. Aujourd'hui, il faut bien constater que la forêt récupère petit à petit la surface perdue suite à la pression de l'homme et de ses troupeaux. La conservation de la lande est certainement le principal défi à relever sur le site. Les dizaines d'heures de gestion passées à lutter contre les ligneux pionniers n'ont pas suffi à calmer l'ardeur de la recolonisation forestière. La pose d'une clôture et le pâturage par des moutons est à l'étude. Il s'agit probablement du seul moyen de protéger ces fragments de landes sèches si rares chez nous.

Si celles-ci nous donnent du travail, ce n'est pas le cas de la partie boisée où bouleaux, chênes et sorbiers se développent librement. Le bois mort fait le bonheur des pics, mais aussi des insectes xylophages (qui se nourrissent du bois).
Du côté de l'ancienne carrière aujourd'hui inondée, les libellules, les tritons, les couleuvres à collier et autres batraciens ont trouvé là le site idéal pour se reproduire. Tous ces milieux se chevauchent sur quelques hectares seulement, mais quelle diversité !

callune et bruyere      decticelle
Bruyère quaternée et callune au mois d'août      Une Decticelle des bruyères dans la lande

La carrière inondée      Couple de Sympetrum sanguin
 Faye carriere      faye symsang