Dans l'esprit des fondateurs de l'asbl Patrimoine Nature, la création de réserves naturelles devait être mise en œuvre afin de protéger et développer la biodiversité dans notre région.


Au fil des ans, les surfaces protégées par l'association se sont multipliées et la gestion de ces milieux a été assurée par de nombreux bénévoles. Souvent, la question était de savoir si le travail effectué allait dans le bon sens, chacun apportant ses connaissances en fonction de ses domaines d'intérêt. Mais personne ne pouvait imaginer 30 ans plus tôt que les milieux dont Patrimoine Nature allait s'occuper attireraient une faune et une flore que l'on ne voyait que dans les livres. Ainsi, de nombreux oiseaux fréquentent les réserves : le martin-pêcheur et la pie-grièche écorcheur, notamment, sont des hôtes nicheurs choyés, tout autant que les tariers des prés, devenus si rares en Wallonie.

D'autres visiteurs profitent de l'aménagement des lieux lors de leur halte migratoire, ou simplement pour trouver de la nourriture, comme la prestigieuse cigogne noire ou l'impressionnant balbuzard pêcheur.

Le chat forestier, le castor et les cervidés sont quelques-uns des animaux à poils qu'il est possible de croiser sur les terrains mis en réserves.

Les milieux sont également des paradis pour une foule d'insectes comme les libellules et papillons, certains très rares. Chaque année apporte son lot de nouvelles découvertes et confortent le bien fondé de l'action menée par une petite association locale dont le travail est reconnu bien au-delà de nos vertes collines.

Nous sommes persuadés que seule l'acquisition foncière permet de préserver définitivement les sites accueillant encore une certaine biodiversité dans nos communes. A ce jour, notre association a réussi à protéger 120 hectares de terrain à haute valeur biologique, dont 102 ha en propriété, le reste en emphytéose.

Afin d'obtenir une meilleure protection, certaines de nos réserves ont acquis le statut de réserve naturelle agréée (RNA).

 

Nos principales réserves :

La Petite Roer à Sourbrodt (Waimes) 34 ha RNA
Le G'hâster à Ovifat (Waimes) 27 ha
L'Amblève à Ligneuville (Malmedy) 10 ha
Le Pècherû et le Quarreux à Robertville (Waimes) 12 ha
La Moussîre à Bruyères (Waimes) 6 ha
Le Faye à Ondenval (Waimes) 7 ha
Bagatelle à Baugnez (Malmedy) 5 ha
Rochelinval à Trois-Ponts 3 ha
La Hasse à Francorchamps (Stavelot) 4 ha
La Warchenne à Waimes 3 ha
Masta à Stavelot 3 ha
Le Schleid à Faymonville (Waimes) 2,5 ha
Burnenville, Pont, Roba 3,5 ha